• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
    • Performance individuelle et collective by Elegia
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Blog
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
    • Livres blancs
    • Glossaire
    • Podcasts
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
    • Mon espace formation
  • Contactez-nous
  • Accueil
  • Tous nos Podcasts
  • Un parcours atypique et résolument moderne que So Press s'est empressé de recruter - Baptiste LAMBERT, DAF chez So Press

Un parcours atypique et résolument moderne que So Press s'est empressé de recruter - Baptiste LAMBERT, DAF chez So Press

Baptiste Lambert a intégré il y a 6 ans le groupe So Press, qui édite notamment les magazines So Foot et So Film. Rien ne prédestinait ce trentenaire à devenir directeur administratif et financier d'un groupe de presse indépendant. Après des études littéraires il travaille dans la production audiovisuelle en tant qu'intermittent, régisseur, chef de projet puis directeur de production. Un parcours atypique et résolument moderne pour ce DAF de demain qui partage sa vie entre Paris et Marseille.

Un parcours atypique

En 2014, Lorsque Franck Annese PDG-fondateur du groupe So Press propose à Baptiste Lambert de le rejoindre, ce dernier n'a encore jamais exercé les fonctions de DAF mais relève le défi, galvanisé par ce projet ambitieux et l'énergie de la petite équipe déjà en place. Aujourd'hui le groupe So Press a considérablement développé ses activités et le nombre de ses salariés et collaborateurs. « Ce que l'on a accompli en 6 ans c'est extraordinaire, on est passé de 5 à 20 millions de chiffre d'affaire. Quand je suis arrivé on était 7 aujourd'hui notre écosystème permet de faire travailler près de 200 personnes » (18mins).

Baptiste Lambert a su rapidement mettre à profit son expérience passée en complétant sa formation initiale « En tant que directeur de production on fait pas mal de finance (…) mais on a pas les schémas d'écriture comptable en tête (…) donc j'ai fait des formations sur les logiciels. Les problématiques ne sont pas si éloignées que ça.» (3mins). Il se définit lui-même comme un fixeur de problèmes : « Une grosse partie de mon activité c'est de recevoir énormément de mails tous les jours et de régler des problèmes que ça soit social ou comment lancer un nouveau projet ».

Son regard neuf sur la profession lui permet de vulgariser facilement les data reporting pour que tous les collaborateurs comprennent bien les enjeux de la société à l'aide notamment de visualisation sous forme de TOP et de FLOP.

Le télétravail, l'avenir du DAF ?

En DAF moderne, Baptiste Lambert est en télétravail. Fini pour lui les open spaces bruyants qui nuisent souvent à la concentration, il se juge plus efficace aujourd'hui dans l'organisation de son travail et plus heureux quand il retrouve le reste de l'équipe : « J'ai passé 3 ans ici, à Paris, à mettre en place tout le process comptable et social puis je suis parti à Marseille. Je reviens une fois par semaine à Paris.  Je me suis rendu compte que je passais mon temps à envoyer des mails à des gens qui étaient à moins de 5 mètres de moi. Du coup, pourquoi pas le faire au soleil ? ». (7mins15sec)

Un logiciel SAS développé en interne « So Gest » et connecté à un cabinet d'expert comptable lui permet d'éviter la saisie des données et dématérialise toutes les pièces justificatives .

Rigueur, organisation et curiosité sont les leitmotivs de Baptiste Lambert que nous vous proposons de découvrir en écoutant cette interview.