Formation - Parcours Compliance Officer / Spécialisation Banque

Ce bloc de spécialisation banque est proposé dans le cadre du parcours Compliance officer, dans le prolongement du tronc commun. Celui-ci vous permettra de maîtriser les compétences additionnelles nécessaires à l'exercice de vos missions spécifiques au secteur bancaire, avec l'analyse de l'ensemble des thématiques intéressant la conformité.

Objectifs et compétences visées de la formation

Maîtriser la réglementation applicable

Mettre en oeuvre un programme de conformité adapté aux enjeux de la matière

Assurer le suivi des programmes implémentés selon le domaine concerné

Programme

E-Start

Vous vous engagez dans votre formation. Connectez-vous sur votre espace participant et complétez votre questionnaire préparatoire. Votre formateur reçoit vos objectifs de progrès.

Programme de cette formation

Compliance dans la banque (2 jours)

Le périmètre de la fonction conformité et compliance

Qu'est-ce que la conformité ou compliance ? La définition du Comité de Bâle et du règlement CRBF 97-02.

Le champ d’intervention du « Compliance Officer » : articulation avec d’autres fonctions visant à maîtriser le risque au sein de la banque (contrôle interne, déontologie, lutte anti-blanchiment et financement du terrorisme, juridique).

Le positionnement du « Compliance Officer » : un rattachement hiérarchique élevé pour garantir l’indépendance de la fonction.

La nécessité d’adapter le contenu du poste de « Compliance Officer » à la nature et à la taille des établissements de crédit.

Les objectifs attribués à la fonction

Réduire les risques de sécurité financière : lutte contre le blanchiment de capitaux, la corruption et le financement du terrorisme ; Know Your Client (KYC) et gestion de la relation client ; respect des dispositions du FATCA ; respect des embargos financiers.

Prévenir les abus de marché grâce à la mise en place d’un outil de surveillance.

Élaborer et diffuser les procédures en matière de déontologie (éthique et conflits d’intérêt notamment).

Réaliser une veille réglementaire en collaboration avec la fonction juridique.

Être le point de contact du régulateur lors des contrôles.

L’organisation de la fonction Compliance

Une fonction centrale qui met en place des relais dans les différents métiers et fonctions de la banque.

Des « Compliance Officer » soumis à une double autorité fonctionnelle et hiérarchique : au responsable métier et à la conformité centrale.

Une équipe idéalement constituée de profils complémentaires : juristes, opérationnels, auditeurs.

Des outils de contrôle à construire selon les spécificités de la banque (nature des activités, implantation géographique, volume des opérations traitées).

Le déploiement au quotidien de la conformité auprès des opérationnels

Évaluer les risques inhérents aux produits et aux activités dès leur création et tout au long de leur vie.

Mettre en œuvre les outils de formation ad hoc et s’assurer de leur correcte utilisation.

Le reporting en matière de conformité

Déterminer les indicateurs-clés en matière de volume d’opérations traitées et d’incidents décelés.

Intégrer les nouveautés liées aux changements de réglementation.

Exploiter les gisements d’optimisation apparaissant au fur et à mesure de la mise en place du reporting conformité.

Gestion des risques de la banque (2 jours)

Le bilan de la banque

Principe d'un bilan de banque

Impact des principales opérations sur le bilan de la banque

Impact sur le compte de résultat

Etudes de cas : comprendre à travers des exercices, l'évolution du bilan d'une banque et les risques sous-jacents

Typologie des risques

Principe et exemples pour chaque type de risque

Risque de marché

Risque de crédit et de contrepartie

Risque de liquidité

Risque global de taux

Risque opérationnel

Environnement réglementaire et Bâle 2 - Bâle 3

Instances réglementaires : nationales, internationales

Obligations réglementaires et prudentielles déjà mises en place : Bâle 2 et Bâle 3

Dernières évolutions (horizon de temps pour le déploiement : 2022)

Le coût des fonds propres

Le risque de marché : taux, change, action

La mesure du risque de marché et la notion de VaR

Les différents types de VaR : définition, mesure et applications

Evolution vers « l’expected shortfall »

TP Excel : illustration de calculs de VaR

TP Excel : illustration à partir d'extraits du dernier rapport annuel d'une banque

Le risque de crédit-contrepartie

Mesure du risque

Notations internes et externes

Modèles de mesure

Réalité du risque de contrepartie sur les marchés

Techniques de réduction du risque et gestion globale du risque de crédit

Évolutions attendues pour 2022

TP : illustration à partir d'extraits du dernier rapport annuel d'une banque

Le risque opérationnel : réalité et gestion

Prise en compte dans Bâle 2

Gestion du risque opérationnel et organisation au sein des banques

Évolutions attendues pour 2022

TP : illustration à partir d'extraits du dernier rapport annuel d'une banque

Le risque global de taux

Méthodes de mesure

Gestion du risque global de taux

Etude de cas : comprendre la mesure et la gestion du risque de taux par une banque

Mesure et gestion du risque de liquidité

Les ratios de liquidité

Gestion du risque de liquidité

Etude de cas : comprendre la mesure et la gestion du risque de liquidité par une banque

Calcul de fonds propres réglementaires, coût du risque et exigences de rentabilités

Calcul de l'exigence de fonds propres

Application des ratios de Bâle 2 – Bâle 3

Le coût du capital - introduction au RAROC

TP : illustration à partir d'extraits du dernier rapport annuel d'une banque

Évolutions réglementaires à venir (TLAC, MREL, Bâle 3 finalisé) : quelles conséquences pour les banques ?

Lutte anti-blanchiment et financement du terrorisme (1 jour)

Présentation

Quizz d’évaluation initial

LCB-FT : définitions et enjeux

La définition du blanchiment

Le financement du terrorisme

La lutte contre la corruption

La réalité économique du blanchiment des capitaux

Les étapes du blanchiment

L’analyse par zone géographique

LCB-FT : techniques de blanchiment

Les typologies de cas de blanchiment détectés

L’usage d’activités ou de structures commerciales

L’usurpation d'identité, usage de faux ou recours à des hommes de paille

Les transactions sur plusieurs juridictions

Le recours à des formes d’actifs anonymes

Les formes du financement du terrorisme

Les nouvelles technologies au service du blanchiment

Analyses de cas de blanchiment

Le dispositif juridique de la lutte contre le blanchiment

L’évolution historique de la lutte contre le blanchiment

Les acteurs internationaux de la lutte anti-blanchiment

La 4e directive européenne

Le dispositif juridique national

Le rôle de TRACFIN

Les professions assujetties

Les risques pays

Situations particulières de certains pays et territoires

L’identification de la relation d’affaires

Les règles de due diligence

L’obligation générale de connaissance du client (KYC)

Les modalités d’identification des personnes physiques et des personnes morales

La recherche des bénéficiaires effectifs

Les cas d’identification simplifiée

L’identification des clients occasionnels

La tierce introduction

La distribution d’instruments financiers

Les mesures d’abstention

L’approche par les risques

Le principe de l’approche par les risques

Les cas de vigilance allégée

Les cas de vigilance complémentaire

Les personnes politiquement exposées (PPE-PEP)

Les mesures de vigilance renforcée

La classification des risques

Le principe de la classification des risques (cartographie)

Les risques relatifs à la tenue de comptes

Les risques liés aux moyens de paiement

Les risques liés aux crédits

Les risques liés aux services d’investissement

Les diligences en matière d’investissement

Élaboration d’éléments de cartographie des risques de blanchiment

L’organisation de l’Établissement

Les principes du dispositif interne

La déclaration de soupçon

L’exécution des opérations

Les COSI

Les règles de confidentialité

La protection des déclarants

La réponse aux mesures internationales de sanctions (gel des avoirs)

L’organisation générale du contrôle du dispositif de LCB-FT

Le contrôle du respect des obligations par les autorités de tutelle

Les sanctions

Analyse de cas de sanctions

Conclusion

L’implication de tous les collaborateurs de l’Établissement

Les messages vis-à-vis de la clientèle

Quizz d’évaluation final

Big data en banque et assurance (1 jour)

Enjeux technico-économiques et contexte juridique du big data

Cadre juridique et notions technico-juridiques

Typologies de traitement et acteurs

Données publiques, privées, à caractère personnel

Enjeux dans le domaine de la bancassurance

Principes d'accountability et de privacy by design

Concepts et points d'attention liés à un projet big data

Finalités du traitement, transparence et information des personnes

Dans quelle mesure les informations clients recueillies dans le cadre de l'obligation de connaissance du client ou de la gestion des contrats peuvent-elles être exploitées dans le cadre d'un projet big data ?

Comment éviter l'écueil du détournement de finalité des données ?

Comment informer les personnes concernées ?

Licéité du traitement et consentement

Comment s'assurer de la licéité d'un traitement de données dans un projet big data ?

Quels sont les cas où le consentement préalable est nécessaire ?

Focus : l'utilisation des algorithmes prédictifs à des fins de marketing et de prospection commerciale ou de détermination de scores de risques par les établissements de bancassurance

Propriété des données

Focus : modalités de collecte des données (données non structurées, datalake, etc.)

Précautions à prendre dans le cadre d'un projet big data

Proportionnalité et minimisation

Quelles sont les données qui peuvent être utilisées dans un projet de big data ?

Focus : l'origine des données et le recours à des fichiers de tiers

Quelles sont les mesures applicables aux données dites sensibles ?

Quelles précautions doivent être prises s'agissant de la durée de conservation des données ?

Confidentialité

Dans un projet big data, comment utiliser les données tout en respectant les obligations en matière de confidentialité ?

Destinataires, habilitations et « secrets »

Gouvernance

Sécurité des données : obligation générale, opportunités d'une analyse d'impact

Contractualisation des relations entre les acteurs du traitement : détermination des rôles et responsabilités, identification des obligations en résultant, organisation contractuelle / contract management

Droit des personnes

Organisation interne et gouvernance (registre, référentiel documentaire, procédure et DPO)

Prospective : empowerment et VRM (vendor relationship management)

E-Coach

Votre parcours de formation se poursuit dans votre espace participant. Connectez-vous pour accéder aux ressources et faciliter la mise en œuvre de vos engagements dans votre contexte professionnel.

A qui s'adresse cette formation

Compliance officers en fonction ou en devenir - Directeurs/Responsables juridiques - Juristes d'entreprise - Risk managers - Toute personne impliquée dans la mise en place de programmes de conformité au sein de sa structure

Pré-requis de la formation

Avoir suivi le tronc commun du parcours "Compliance officer" :

Moyens pédagogiques
Moyens pédagogiques

Dispositif de formation structuré autour du transfert des compétences

Acquisition des compétences opérationnelles par la pratique et l'expérimentation

Apprentissage collaboratif lors des moments synchrones

Parcours d'apprentissage en plusieurs temps pour permettre engagement, apprentissage et transfert

Formation favorisant l'engagement du participant pour un meilleur ancrage des enseignements

Evaluation de la formation

L'évaluation des compétences sera réalisée tout au long de la formation par le participant lui-même (auto-évaluation) et/ou le formateur selon les modalités de la formation.

Evaluation de l'action de formation en ligne sur votre espace participant :

A chaud, dès la fin de la formation, pour mesurer votre satisfaction et votre perception de l'évolution de vos compétences par rapport aux objectifs de la formation. Avec votre accord, votre note globale et vos verbatims seront publiés sur notre site au travers d'Avis Vérifiés, solution Certifiée NF Service

A froid, 40 jours après la formation pour valider le transfert de vos acquis en situation de travail

Suivi des présences et remise d'une attestation individuelle de formation ou d'un certificat de réalisation

Dates et lieux
Dates et lieux des prochaines sessions
A DISTANCE
  • 29 Sep. au 2 nov. 2022