Gestion-finance

Systèmes d’information des Directions financières

« L’évolution du système d’information financier : état de l’art et enjeux pour les directions financières »

Aujourd’hui le rôle de la direction financière est à la fois de garantir la fiabilité de l’information  diffusée pour des besoins internes et d’être l’entité vers lesquels les tiers (banques, fournisseurs, services fiscaux) vont se tourner. Il est nécessaire de disposer de systèmes efficients afin de permettre au Directeur Financier, lequel est de plus en plus polyvalent, de se concentrer sur la communication financière et la production d’informations qualifiées.

Dans les années 90, les premiers logiciels de gestion, les ERP, ont permis de faire le lien entre flux d’activités et flux financiers. Depuis, le Cloud Computing a permis de mutualiser les développements des applications et de les rendre plus agiles. Il est, de ce fait, certainement le plus important des bonds fonctionnels et technologiques opérés. Les applications développées en mode SaaS, qui permettent d’avoir accès via Internet à ses applications, ont engendré une modification des modes de traitement et de fonctionnement des responsables financiers. Ceux-ci gagnent en termes de réactivité, de simplicité et de production de leurs reportings. Nous sommes entrés dans une ère où toutes les tâches à faible valeur ajoutée sont simplifiées et automatisées au maximum pour disposer d’une information en temps réel.
 
Les Directeurs Financiers attendent de leur système d’information de pouvoir produire rapidement de l’information qualifiée à destination de la direction, de supprimer les échanges papiers qui retardent le process de production d’information et de pouvoir travailler de manière plus étroite avec la DSI (Direction des Systèmes d’Information) sur certains projets, afin de mieux comprendre les enjeux et définir précisément leurs besoins.
 
Les différences entre les logiciels sont aujourd’hui minimes, la plupart ayant intégrés des fonctionnalités avancées. Seules certaines briques dites « expertes », telles que la trésorerie, la consolidation ou la fiscalité, doivent être traitées à part. Le facteur clé du succès est donc l’interopérabilité, à savoir la facilité d’ouverture du logiciel vers les applications dites expertes ainsi que leur facilité de communication et de restitution de l’information.
 
Dans presque toutes les directions financières, il y a au moins une personne dont la fonction est de faire le lien entre celles-ci, les autres utilisateurs et le service informatique. Ces personnes « relais » ou les membres des directeurs financiers sont ainsi demandeurs de formations pour acquérir un début d’expertise les rendant aptes à juger des solutions proposées.
 
Des profils hybrides sont ainsi apparus ces dernières années, avec des professionnels comprenant aussi bien la technique, la technologie du produit, que le métier. De même le rôle du directeur financier s’apparente plus à un chef d’orchestre entre les différentes parties. L’enjeu est de bien s’entourer et d’avoir suffisamment de recul pour comprendre l’impact du système sur les différents périmètres qu’il gère.
 
L’évolution des technologies pousse le système financier à devenir plus efficient et entraine l’évolution des compétences des directeurs financiers et de leurs équipes vers un rôle élargi de maitrise technique des différents systèmes d’information. La connaissance approfondie des systèmes financiers est aujourd’hui un critère de sélection.

 

  • associations_nouveau_reglement_de_l_anc_2022_04
    Gestion-finance

    L’ANC (Autorité des Normes Comptables) a adopté le 30 juin 2022 le règlement n°2022-04 en modification des dispositions relatives au secteur non lucratif du règlement n°2018-06. Ce nouveau règlement est cours d’homologation. Le règlement n°2022-04 intègre de nouvelles dispositions à la suite des...

  • ERPD
    Gestion-finance

    Depuis décembre 2018, l’instruction M22 est désormais la norme comptable de droit commun pour tous les établissements et services médico-sociaux (ESMS), quels que soient leur activité, leur financement (par tarification ou non) et leur gestionnaire. L’état des prévisions de recettes et de dépenses...