• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • L’imposition de la plus-value d’acquisition sur un contrat de crédit-bail immobilier
Immobilier

L’imposition de la plus-value d’acquisition sur un contrat de crédit-bail immobilier

Le 19 juin 2017, au cours d’un litige, le Conseil d’Etat a confirmé que les subventions de la valeur d’un bien, dans le cadre d’un contrat de crédit-bail immobilier, ne sont pas déduites pour en déterminer sa plus-value (arrêt CE N°395452 du 19/06/2017).

L’article 239 du CGI impose ainsi le calcul de la plus-value d’acquisition lors de la levée d’option. Ce dernier représente la différence entre le montant de l’option d’achat et la valeur du bien immobilier à la date de la signature du contrat sous déduction des amortissements qui auraient été pratiqués si l’entreprise avait été propriétaire du bien dès le début.
 
Le litige qu’a eu à traiter le Conseil d’Etat concernait une SARL qui, après avoir bénéficié d’un contrat de crédit-bail immobilier durant 15 ans, a levé l’option d’achat de manière anticipée en 2007, avec effet rétroactif au 1er janvier 2006. La société a alors omis de procéder à la réintégration de la plus-value d’acquisition prévue au I de l’article 239 sexies du CGI. Le Conseil d’Etat a établi, comme base de détermination de la réintégration, le prix de l’ensemble immobilier indiqué dans le contrat de crédit-bail. La valeur de l’ensemble immobilier comprenait ainsi le prix du marché et les frais liés à la rénovation réalisée par la collectivité territoriale.
Le Conseil d’Etat, la Cour d’appel de Paris et le Tribunal Administratif de Melun ont rejeté la contestation des modalités de calcul des associés de la SARL, validant ainsi la base de calcul mentionnée dans le contrat.
 
En tant que professionnel de l’immobilier, Francis Lefebvre Formation vous recommande notre formation :

  • Loyers impayés
    Immobilier

    En mettant leur bien immobilier en location, les propriétaires doivent faire face à certains risques, parmi lesquels le non-paiement des loyers. Mais plusieurs mesures de prévention existent pour éviter et limiter les impayés. Être vigilant lors du choix du locataire Le choix du locataire est une...

  • Diagnostics énergie
    Immobilier

    Superficie du bien erronée, mauvaise date de construction ou système de chauffage inexact, l’enquête de 60 millions de consommateurs, au cours de laquelle vingt diagnostics de performance énergétique (DPE) ont été effectués, a mis en avant de nombreuses erreurs remettant en cause la fiabilité des...