Paie

Nouvelle possibilité de transaction avec l’Urssaf

Au programme de cette dernière newsletter paie avant l’été, vous verrez que le projet de loi travail pourrait apporter son lot de modifications en paie, que le taux réduit d’allocations familiales est enfin applicable, que la faute lourde ne prive plus d’ICCP et que l’arrêt maladie n’empêche pas l’acquisition de CP. Mais pour commencer un zoom sur la nouvelle possibilité de transiger avec l’URSSAF, qui vous est aujourd’hui ouverte.

Si le législateur a prévu la possibilité de transiger avec l’URSSAF depuis la loi de financement de la sécurité sociale pour 2015 (art.L.243-6-5 du Code de la Sécurité Sociale) ce n’est que depuis un décret de février dernier que cette disposition est  applicable.

En effet, le décret d’application n°2016-154 du 15 février 2016 est enfin paru plus d’un an après la loi. Ce texte fixe les conditions de la transaction :
La demande peut être faite directement par l’employeur ou par l’intermédiaire de son expert-comptable ou de son avocat. Cette demande motivée doit se faire par écrit et n’est recevable qu’après réception de la mise en demeure de payer les sommes réclamées à l’employeur.

L’employeur peut demander une transaction sur les sommes non prescrites suivantes :

  • les montant des majorations et pénalités de retard,
  • l’évaluation d’éléments d’assiette liés aux avantages en nature et en argent, aux frais professionnels (seulement en cas de difficulté),
  • les montants des redressements URSSAF (uniquement ceux déterminés par l’application d’un forfait ou par des méthodes d’évaluation par extrapolation).

La période sur laquelle repose la transaction ne peut excéder 4 ans.
L’URSSAF a 30 jours pour répondre et l’absence de réponse vaut rejet. En cas de réponse positive un protocole transactionnel doit être établi. Ce protocole doit être au préalable examiné par la Mission Nationale de Contrôle qui valide la conformité du protocole sous 30 jours.

La transaction signée et finalisée ne peut plus être contestée. Elle est opposable aux autres URSSAF. En revanche en cas de violation par l’employeur de la transaction, celle-ci devient caduque.

Pour anticiper et savoir réagir face aux demandes de l’URSSAF, Francis Lefebvre Formation vous propose sa formation Contrôle URSSAF : risques et principaux chefs de redressements et pour vous tenir au courant de toute l’actualité en paie Club Actualité de la paie

  • Arrêt de travail
    Paie

    Dans une communication du 19 avril 2022, l’Assurance Maladie annonçait la fusion, à compter du 7 mai 2022, des avis d’arrêt de travail « maladie » et des avis d’arrêt de travail et des certificats médicaux pour accidents du travail (AT) et maladies professionnelles (MP). Cette transition vers un...

  • Première modulation de la cotisation chômage au 01.09.2022
    Paie

    Le taux de la contribution d’assurance chômage sera modulé (bonus-malus) à partir du 01.09.2022. À cet effet, l’Urssaf a publié un guide du déclarant pour accompagner les entreprises concernées dans leurs démarches déclaratives. Rappel du dispositif. Le taux de contribution d’assurance chômage est...