• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Un jeune sur deux estime que le CDI a vocation à disparaître
Droit social-GRH

Un jeune sur deux estime que le CDI a vocation à disparaître

gen

C’est ce que révèle une étude menée par le cabinet de conseil Mazars auprès de 1 000 jeunes âgés de 15 à 24 ans.

Flexibilité, autonomie et lien social, telles sont aujourd’hui les priorités de la génération Z (personnes nées après 1995) qui poussent les sociétés à adopter de nouveaux modèles d’organisation. En 2020, ils représenteront 20 % des effectifs en entreprise. Ces « digital native » ont un rapport au travail très différent de leurs aînés. Si le CDI reste très largement plébiscité (par 80 % des répondants), la génération Z semble moins attachée au CDI que la génération précédente (87 % au sein de la génération Y). Ainsi, un Gen Z sur deux est convaincu que le CDI a vocation à disparaître au profit du CDD et du travail freelance. 49 % affirment par ailleurs envisager un travail en tant qu’indépendant, en alternant ou en cumulant avec un emploi fixe et un tiers des jeunes nés après 1995 souhaite cumuler trois emplois ou plus en tant que freelance ou indépendant. Face aux grandes entreprises et GAFA, les Gen Z restent prudents. Ainsi, seuls 4 % d’entre eux envisagent de rejoindre une entreprise du CAC 40, 8 % un géant des GAFA et 11 % une start-up. Ils sont, en revanche, 25 % à envisager de devenir leur propre patron. L’étude révèle également une grande incertitude face aux parcours professionnels. Ainsi, 44 % des sondés ne savent pas s’ils souhaitent exercer le même métier toute leur vie et seuls 26 % d’entre eux se voient d’évoluer dans la même profession durant toute leur carrière.

 

En savoir plus :