• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
    • Performance individuelle et collective
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Actualités
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
  • Contactez-nous
  • Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • TVA sur la vente d’un bien loué : des précautions à prendre pour les notaires
Immobilier

TVA sur la vente d’un bien loué : des précautions à prendre pour les notaires

Dans un arrêt récent (CA Paris 22-2-2019 n° 17/10059), la Cour d’appel de Paris a jugé que le notaire qui n’avait pas averti l’acquéreur « profane » de l’obligation d’opter dans les délais pour le paiement de la TVA sur les loyers, avait manqué à son devoir d’information et de conseil.


Dans le cas d’espèce l’acquéreur avait été dispensé du paiement de la TVA, conformément à l’article 257 bis du CGI, alors qu’au jour de la vente il bénéficiait du régime de franchise de base et que l’option pour la TVA avait été effectuée hors délai. Le reversement de la TVA initialement déduite avait été notifié au vendeur à la suite d’un contrôle fiscal.
La responsabilité du notaire a ainsi été engagée en le condamnant à la prise en charge du redressement au titres de dommages et intérêts .

 

En savoir plus :