• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Blog
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
    • Livres blancs
    • Glossaire
    • Podcasts
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
    • Mon espace formation
  • Contactez-nous
  • Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Télétravail : bonnes pratiques à destination des employeurs et des salariés
Droit social-GRH

Télétravail : bonnes pratiques à destination des employeurs et des salariés

Avant l’arrivée de la pandémie de Covid-19, la pratique du télétravail, occasionnelle ou régulière, s’inscrivait déjà dans une courbe ascendante. Aujourd’hui, ce mode de travail est quasiment devenu la règle pour les salariés dont l’activité le permet. Le télétravail comporte néanmoins des écueils, auxquels employeurs et salariés peuvent répondre par l’adoption de bonnes pratiques en la matière.

 

Les risques

Dans les entreprises, la mise en place du télétravail passe par un accord collectif ou une charte élaborée par l'employeur après avis du Comité Social Economique (CSE), lorsqu’il y en a un.

Les conditions de mise en œuvre du télétravail, ses modalités d’acceptation, ou encore la détermination des plages horaires durant lesquelles l’employeur peut contacter le salarié, doivent ainsi être préalablement définies. Pour autant, ce cadre légal ne suffit pas toujours à empêcher certains inconvénients ou débordements.

Le télétravail questionne en effet l’organisation du temps, qui doit s’attacher à maintenir l’équilibre nécessaire entre travail et vie privée, sous peine de voir apparaître des problèmes psychosociaux chez les salariés. Autres risques liés au travail à distance : la perte de dialogue social entre employeur et salariés, et la communication dégradée entre collaborateurs, ce qui peut conduire à des baisses de performance au sein de l’entreprise et à un sentiment d’isolement individuel.

 

Les solutions

Afin de lutter contre ces écueils, il est recommandé aux organisations de mettre en place un guide pratique du télétravail permettant d’accompagner leurs collaborateurs en leur fournissant des réponses concrètes aux risques auxquels ils sont exposés.

Il s’agit également de proposer une organisation hybride, où le télétravail n’est en place que 2 à 3 jours par semaine, la dimension collective du travail ne devant pas être sous-estimée.

Enfin, l’employeur doit systématiquement prévoir un plan de réversibilité du télétravail précisant les modalités du retour dans les locaux des collaborateurs qui le souhaitent.