• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
    • Performance individuelle et collective
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Blog
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
  • Contactez-nous
  • Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Seules 41,8 % des entreprises payent leurs factures dans les temps
Gestion-finance

Seules 41,8 % des entreprises payent leurs factures dans les temps

Tel est l’un des constats de l’Observatoire des délais de paiement, présenté par Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et Jeanne-Marie Prost, présidente de l’Observatoire des délais de paiement.

En 2018, le retard moyen de paiement entre entreprises s’établit à onze jours. Un chiffre stable sur un an, mais en léger repli par rapport à 2015, année au cours de laquelle le retard moyen des paiements inter-entreprises s’établissait à 13,6 jours. Si seules 41,8 % des entreprises payent leurs factures en temps et en heure, les retards de paiement restent majoritairement contenus. Ainsi, les « grands retards de paiement », c’est-à-dire au-delà de 30 jours, ne concernent en 2018 que 6,1 % des entreprises, contre 6,3 % un an auparavant. Parmi les secteurs les plus exposés à ces longs retards de paiement, les secteurs de l’information, de la communication, des transports et du bâtiment arrivent en tête. A noter, le nombre de jours de retard semble largement fonction de la taille de l’entreprise. Ainsi, au-dessus de 2000 salariés, les retards moyens atteignent près de 15 jours, tandis qu’ils s’établissent en moyenne à 10,2 jours pour les entreprises comptant 3 à 5 salariés. Au cours de l’année 2018, sept amendes ont été notifiées par la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes à des entreprises pour un montant moyen de 1,1 million d’euros.

 

En savoir plus :

  • Facebook lance sa nouvelle crypto-monnaie « LIBRA »
    Gestion-finance

    Facebook dévoile sa crypto-monnaie Avec ses deux milliards d’utilisateurs à travers le monde, la messagerie sociale a créé l’événement en annonçant, le 18 juin 2019, le lancement à venir de sa crypto-monnaie. Baptisée Libra, cette crypto-monnaie reposant sur une blockchain privée devrait être...

  • gf
    Gestion-finance

    Coincées entre manque de débouchés et besoin de reconstitution de leurs marges, les entreprises françaises pourraient faire preuve de prudence dans les prochains mois en termes de stratégies d’investissement, selon le baromètre investissement et trésorerie des entreprises publié par Euler Hermes en...