• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Retards de paiement : Saisir le médiateur des Entreprises pour débloquer la situation !
Gestion-finance

Retards de paiement : Saisir le médiateur des Entreprises pour débloquer la situation !

gestionfinance
Rapide et confidentiel, le recours à la médiation d’entreprise aboutit à une solution positive dans les trois-quarts des cas et permet d’éviter de s’enliser dans des conflits commerciaux avec des clients importants, quoique mauvais payeurs.
 

En France, le retard moyen de paiement des factures s’élève à 11 jours  selon les chiffres de la société Altares publiés dans le rapport annuel de l'Observatoire des délais de paiement, ce qui représente 26 milliards d’euros de trésorerie à dégager chaque année pour les PME et ETI qui en sont les principales victimes. Car le constat est sans appel : plus la taille de l’entreprise est importante plus elle se permet de jouer les mauvais payeurs. Ainsi, au-delà de 5.000 salariés, les retards au troisième trimestre 2018 grimpent à 15,3 jours alors que  les entreprises de 3 à 5 salariés ont un retard moyen de 10,2 jours. Le déséquilibre des forces entre des ETI ou PME fragiles et dépendantes de quelques clients, grands comptes omnipotents, nécessite parfois l’intervention d’un tiers de confiance, ayant à la fois l’autorité et la neutralité nécessaires pour désamorcer les conflits. C’est le rôle dévolu au Médiateur des entreprises nommé par le Président de la République auprès du Ministre de l’Économie et des Finances. Depuis 2010, il vient en aide aux entreprises et organisations privées ou publiques qui rencontrent des difficultés dans leurs relations avec un partenaire (client ou fournisseur). 

Rééquilibrer les forces

Le Médiateur des entreprises est saisi de plus d’une centaine de médiations chaque mois, avec un taux de succès s’élevant à 75%. Rapide et confidentielle, la médiation se termine le plus souvent en moins de 3 mois et permet, dans la plupart des cas, d’améliorer considérablement la santé financière des entreprises en difficulté liées à des retards de paiement. Concrètement, les deux parties présentes lors de la médiation prennent un engagement juridique réciproque aux conditions qu’elles ont convenues. Dans la mesure où la médiation veille à un certains équilibre des forces dans la construction des termes de cet accord, il est respecté dans la quasi-totalité des cas. Enfin, post médiation, un suivi est mis en place pour être sûre de son application. Outre ces interventions directes, le Médiateur œuvre également à impulser un véritable changement dans les comportements via  deux outils principaux: la Charte Relations Fournisseurs Responsables et le Label Relations Fournisseurs et Achats Responsables. Pour obtenir la labellisation, les process liés au respect des délais de paiement sont évalués par un comité externe d’experts. La labellisation est ainsi un gage de confiance : grâce à elle, les fournisseurs savent dans quels délais ils seront payés et peuvent ainsi prévoir leur trésorerie en conséquence. 

 

En savoir plus :

  • Comment construire un budget de trésorerie
    Gestion-finance

    Le « budget de trésorerie » fait partie des outils prévisionnels de la comptabilité d’entreprise. Son rôle : lister les encaissements et décaissements futurs, soit pour vérifier que la trésorerie permettra de faire face à tout moment aux dépenses de l’entreprise, soit pour estimer le montant des...

  • Évaluer la performance d’une entreprise
    Gestion-finance

    Pour piloter de façon optimale son activité et prendre les décisions adéquates, il est important d’évaluer la performance de son entreprise et de maîtriser le calcul des coûts de revient. Clément Gayot, Chief Financial Officer chez FAAS, décrypte ces deux notions et les enjeux qui y sont liés...