• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
    • Performance individuelle et collective
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Actualités
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
  • Contactez-nous
  • Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Réforme des taux IBOR : l’IASB propose de lever certaines contraintes en matière de comptabilité de couverture
Consolidation-normes IFRS

Réforme des taux IBOR : l’IASB propose de lever certaines contraintes en matière de comptabilité de couverture

Le 3 mai dernier, l’IASB a publié un exposé-sondage visant à permettre aux émetteurs de ne pas prendre en compte les incertitudes en matière de réforme à venir sur les taux IBOR en matière de comptabilité de couverture et ce, en amont des modifications susceptibles d’intervenir sur les contrats ou instruments eux-mêmes.

En pratique, les propositions permettraient aux sociétés d’omettre ces incertitudes dans les tests d’efficacité prospectifs des relations de couvertures comptabilisées en tant que telles, qu’il s’agisse de couvertures de flux de trésorerie futurs ou de couvertures de juste valeur. Ainsi, ces incertitudes ne contribueraient pas à remettre en question ces relations de couverture. En revanche, si ces relations de couverture venaient à être remises en cause pour toute autre raison que la réforme des taux IBOR, les conséquences en matière comptable devront être prises en compte.

L’IASB propose que ces dispositions soient d’application obligatoire et rétrospective pour les exercices ouverts à compter du 1er janvier 2020.

Compte tenu de l’urgence du sujet, le délai de consultation a été réduit à 45 jours, jusqu’au 17 juin 2019.

Un deuxième exposé-sondage est attendu plus tard dans l’année pour traiter des problématiques liées au remplacement effectif des taux dans les contrats.

 

En savoir plus :

  • conso
    Consolidation-normes IFRS

    Le texte IFRIC 23, « Incertitude relative aux traitements fiscaux », a été adopté par la Commission européenne fin 2018 après avoir été publié le 7 juin 2017 par l’International Accounting Standards Boards (IASB). Il s’applique au plus tard à la date d’ouverture du premier exercice ouvert le 1er...

  • conso
    Consolidation-normes IFRS

    L’AMF a publié un communiqué de presse le 23 mai pour attirer l’attention des émetteurs et des utilisateurs des états financiers sur les informations attendues dans les comptes semestriels concernant la première application de la norme IFRS 16 ainsi que sur la transparence en matière de...