Banque-assurance

Que seront demain les métiers de la banque ?

Les métiers de la banque « se transformeront, mais ne disparaîtront pas », tel est le constat de la Fédération bancaire française (FBF) qui livre les résultats de son Observatoire des métiers de la banque.

Digital, blockchain, intelligence artificielle, automatisation des processus, changements réglementaires, nouvelles attentes des collaborateurs, transformation des modes de travail et de consommation sont les grandes tendances identifiées par l’Observatoire des métiers de la banque. Face à ces profondes mutations, le secteur se transforme. C’est le cas notamment des métiers de chargé d’accueil, de gestionnaire de back-office, de technicien logistique, de gestionnaire administratif et de technicien des ressources humaines qui ont tous subi, en seulement 5 années, une réduction supérieure à 15 % de leurs effectifs. À l’inverse, les métiers plus spécialisés, tels que conseiller entreprises et conseiller en patrimoine, représentent une part plus importante de la population bancaire qu’il y a 5 ans, note l’étude. A l’avenir, les réductions d’effectifs devraient être contrebalancées par l’émergence de nouveaux métiers. Ainsi, le chargé de clientèle devrait, à terme, être remplacé par « un spécialiste de la relation client omnicanale », tandis que les chief data officer et autres spécialistes de l’analyse des données devraient monter en puissance au cours des prochaines années. Le secteur bancaire totalise 2 % de l’emploi salarié en France.

 

  • bce_remontee_historique_des_taux_directeurs_de_50_points
    Banque-assurance

    Le 27 juillet 2022, pour la première fois depuis 2011, la Banque centrale européenne (BCE) a décicé d’augmenter ses taux d’intérêt afin de combattre une inflation trop élevée en zone euro. Après avoir évoqué un relèvement de ses trois taux directeurs de 25 points de base, la BCE a finalement opté...

  • taux_directeurs_de_la_bce_des_hausses_en_juillet_et_en_septembre
    Banque-assurance

    Le 9 juin 2022, à l’issue d’une réunion du Conseil des gouverneurs, la présidente de la Banque centrale européenne (BCE), Christine Lagarde a confirmé la nécessité de relever les taux directeurs en juillet et en septembre 2022 afin de lutter contre l’inflation. Une inflation qui s’accélère en Europe...