• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Pratiques anticoncurrentielles : Amazon dans le viseur de la Commission européenne
Droit des affaires

Pratiques anticoncurrentielles : Amazon dans le viseur de la Commission européenne

En date du 10 novembre 2020, la Commission européenne a adressé une communication dédiée à Amazon et y détaille ses griefs concernant l’utilisation des données non publiques de vendeurs indépendants. Une seconde enquête a été ouverte. Elle concerne les pratiques en matière de commerce électronique.

 

Amazon est dans le viseur de la Commission européenne. L’institution avertit ainsi « à titre préliminaire, qu’elle estime que l’entreprise a enfreint les règles de l’UE en matière de pratiques anticoncurrentielles, en faussant la concurrence sur les marchés de détail en ligne ». Le reproche adressé à Amazon est d’utiliser « systématiquement les données commerciales non publiques des vendeurs indépendants actifs sur sa plateforme au bénéfice de sa propre activité de vente au détail ».

En clair, Amazon étant à la fois place de marché et vendeur au détail, l’entreprise profite de l’accès aux données commerciales non publiques des vendeurs tiers présents sur sa plateforme dans le but de calibrer ses propres offres de détail et ses décisions commerciales stratégiques.

L’institution enjoint à la mise en place de conditions de concurrence équitables entre les vendeurs de la plateforme.

La seconde enquête porte sur la « Buy Box » ou « boîte d’achat » de l’entreprise et le label Amazon Prime. La boîte d’achat offrant une meilleure visibilité aux commerçants qui font usage des services logistiques et de livraison, au détriment des autres vendeurs de la marketplace.