• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Blog
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
    • Livres blancs
    • Glossaire
    • Podcasts
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
    • Mon espace formation
  • Contactez-nous
Gestion-finance

Piloter la performance en temps de crise

Dans les grands groupes comme dans les plus petites entités, la crise sanitaire a bouleversé la fonction finance. En première ligne, les métiers du chiffre se doivent - plus que jamais - de composer avec l’incertitude. Dès lors, comment piloter la performance en temps de crise ?

 

Les directions financières de plus en plus importantes

Depuis plusieurs années, les directions financières montent en compétence. Sous l’impulsion du développement de nouvelles solutions et nouveaux logiciels, le rôle des collaborateurs en finance ne se limite plus à l’agrégation de données chiffrées. Ainsi, selon l’étude réalisée par le cabinet de conseil KPMG « Priorités du Directeur Financier 2021 », 85 % des DAF interrogés estiment que la crise a permis de renforcer leur statut de business partner. Plus que jamais durant cette crise, les directeurs financiers et experts comptables sont devenus force de proposition. Au-delà du reporting, ils se sont appuyés sur différents scénarii chiffrés afin d’accompagner les décisions stratégiques de l’entreprise, au plus près du top management. Désormais, au sein des grandes entreprises, la direction financière tient le plus souvent la deuxième place dans l’organigramme, juste derrière la direction générale.

 

Un risque pandémique très difficile à modéliser

L’année 2020 a profondément bousculé les habitudes de travail des spécialistes de la fonction finance. Aucun grand groupe, ni aucune petite entité n’avait travaillé sur l’hypothèse d’une pandémie mondiale de cette ampleur. Pas un non plus n’avait envisagé les mesures de confinement mises en place pour faire face à la propagation du virus. Ainsi, il a fallu faire preuve d’adaptation, notamment lors des périodes de confinement stricts durant lesquelles les équipes ont opéré en télétravail. Des périodes très particulières durant lesquelles les contrôleurs financiers ont porté une attention exacerbée au pilotage du cash et de la trésorerie. D’autres challenges se présentent désormais aux directions financières : il s’agit d’aller vite et de modéliser les impacts de la pandémie sur les scenarii de développement de l’entreprise. Pour ce faire, l’outil Excel demeure très utilisé, souvent en complément de logiciels de cartographie et de prévision.

 

Anticiper l’impact business de la crise

Tous les secteurs ne sont pas impactés par la crise de la même façon, mais chaque entreprise intègre dans son bilan et dans son business plan des éléments exceptionnels liés à la pandémie. Les prévisions doivent ainsi notamment tenir compte de l’arrêt possible des aides étatiques, telles que l’allégement des charges, la mise en place du chômage partiel, ou encore le remboursement / prolongement d’un PGE (Prêt Garanti par l’État).

 

Enfin, le pilotage de la performance ne peut se faire qu’en lien étroit avec l’ensemble des pôles opérationnels de l’entreprise. Différents scénarii doivent être élaborés, prenant en compte les changements stratégiques opérés dans l’entreprise lors de la crise sanitaire. De fait, certains services produits ont pu s’avérer caducs durant la pandémie, tandis que d’autres opportunités business ont pu voir le jour. Autant d’opportunités qu’il convient désormais de modéliser.

  • Prévisionnel financier pour 2021 : modéliser l’incertitude
    Gestion-finance

    Traditionnelle tâche de fin d’exercice, le budget prévisionnel permet à l’entreprise d’anticiper ses revenus et marges pour l’année à venir en réalisant, sur la base de ses chiffres réels, des estimations réalistes de ses dépenses et recettes. Il est important car il permet d’identifier certaines...

  • Business plan
    Gestion-finance

    Pour les directions d’entreprise, si l’année 2020 a consisté à absorber un choc imprévu, 2021 devra en gérer les répercussions. Les conséquences des crises sanitaires et économiques en cours doivent être intégrées dans les business plans, au même titre que l’incertitude qui pèse encore. L...