• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Actualités
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
  • Contactez-nous
Gestion-finance

Paris, championne de la finance verte ?

La finance verte – investissements en faveur de la transition énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique – est aujourd’hui un véritable enjeu de compétitivité entre places financières. Dans cette course, Paris entend occuper une place de choix.

Si dès 2008, la place de Paris s’est lancée dans la finance responsable, via la signature d’une Charte Investissement Responsable, c’est en 2015 et à la suite des accords de Paris que la capitale française a intensifié ses initiatives. Dans un contexte post-Brexit, la place de Paris entend mettre en place un écosystème favorable au développement de produits financiers responsables. Une soixantaine d’acteurs se sont ainsi regroupés autour de Paris Europlace en lançant l’initiative « Finance for Tomorrow ». L’initiative se donne trois axes prioritaires : différencier la place de Paris par la qualité de ses produits et de son expertise en matière de finance verte et durable, renforcer les synergies entre les acteurs et organiser le rayonnement international de la place parisienne sur ces sujets. Déjà, la France peut se targuer d’avoir été l’un des premiers États au monde à émettre une obligation verte. L’encours de cette OAT s’établit désormais à 14,8 milliards de dollars, selon l’Agence France Trésor. Un chiffre auquel s’ajoutent 37 milliards d’euros d’émissions d’obligations vertes cumulées depuis 2012 (selon une étude CBI Lyxor). De plus en plus de sociétés de gestion et d’investisseurs institutionnels font ainsi le choix de la finance responsable, portés par une règlementation fortement incitative. Pas question, pour autant, de rogner sur la rentabilité.