Gestion-finance

MiFID II : vers plus de transparence

brève

La directive européenne sur les marchés d’instruments financier (MiFID II) est entrée en vigueur le 3 janvier 2018. Focus sur les principales dispositions de la réglementation.

Protéger l’intérêt du client investisseur grâce au renforcement du contrôle des intermédiaires financiers, tel est l’objectif de MiFID II qui réglemente les actions, obligations et fonds de placements et s’applique à l’ensemble des institutions proposant des services d’investissement. Avec MiFID II, ces institutions voient leurs obligations de mise en place d’outils de suivi des audits, de respect de la conformité et de maîtrise des risques renforcées. Avant de les laisser investir, les fournisseurs se voient tenus de mesurer le degré de connaissance financière de leurs clients.

Côté professionnels, MiFID II renforce l’encadrement des rémunérations et prévoit une stricte séparation des services d’exécution de ceux de la recherche. Le coût de l’analyse financière ne peut ainsi plus être supporté par l’exécution mais doit être acquitté, soit directement par le gérant, soit refacturé au client via un compte dédié. Les produits financiers dits complexes sont plus strictement encadrés et les niveaux de commissions appliqués sont limités. Le trading haute fréquence est également concerné par la directive qui instaure une harmonisation des pas de cotations. Enfin, les acteurs du marché des dérivés de matières premières doivent se plier à une obligation de déclaration et à des limites de position.

  • Particularités comptables et diagnostic financier des ESMS
    Gestion-finance

    En comptabilité, les établissements et services médico-sociaux (ESMS) sont soumis à une nomenclature particulière, issue des instructions budgétaires et comptables M22 (pour les structures publiques) et M22 bis (pour les structures privées). C’est dans ce cadre précis que s’opèrent l’analyse et le...

  • Le reporting extra-financier pour les directeurs financiers
    Gestion-finance

    Le contexte actuel d’urgence climatique, de crise sanitaire, d’augmentation de la population mondiale ou encore de raréfaction des matières premières…impose à tous des transformations profondes pour respecter les Accords de Paris (contenir le réchauffement du climat en deçà des 2°C) ainsi que les...