Comptabilité

L'évolution du métier de comptable avec les ERP

Le métier de comptable évolue avec les technologies qui sont de plus en plus évolutives. Un vrai challenge pour les services comptables, obligés de travailler en étroite collaboration avec tous les services de l'entreprise.

L'objectif affiché est de gagner en productivité, de maîtriser les délais de paiement mais aussi de réduire le BFR et de fiabiliser les relations avec les tiers.
 
Si le tableur de type Excel a longtemps été et est probablement toujours, l'outil préféré des comptables, les dernières générations d'ERP deviennent incontournables. Elles permettent de partager les données et d'éviter les ressaisies inutiles. Le temps consacré à la saisie des factures se réduit au profit de l'analyse et de l'interprétation des données.
 
 
Le tableur excel avant l'ERP ou en complément d'un ERP peu flexible
 
Le tableur de type Excel est flexible et permet d'obtenir rapidement des réponses aux questions que se posent les dirigeants. Avec cet outil, pas besoin de maîtriser les logiciels métiers ou de faire appel à des salariés de l'entreprise. La confidentialité est sauvegardée et les décisions importantes peuvent être prises.
 
Toujours utilisé pour la présentation, l'analyse et le calcul des données, le tableur est aussi une grande source d'erreurs. Plus il contient de feuilles de calcul, plus il devient difficile de limiter les erreurs.
 
Les comptables passaient ainsi beaucoup de temps à vérifier les données exportées. Elles étaient ressaisies sans jamais faire appel aux autres services, détenteurs de ces données.
 
L'ERP favorise l'automatisation et la communication entre les services
 
Les ERP permettent de collecter, gérer et pister les données financières de l'entreprise. Les dernières générations d'ERP favorisent aussi les échanges de données entre les services comme la comptabilité et le contrôle de gestion ou la comptabilité et le service achats.
 
Parfois un « réseau social » interne est intégré et autorise les échanges entre collaborateurs sur les données contenues dans l'ERP.
 
Dans la plupart des cas, il est possible de rapprocher automatiquement toutes les composantes des transactions commerciales, factures, bons de commandes et de réceptions, expéditions.  La suite de ce rapprochement est la génération automatique de l'écriture comptable et du paiement de la facture.
 
Les factures deviennent des informations structurées échangeables directement de système à système. Un processus accéléré par la facturation électronique obligatoire.
 
L'automatisation génère enfin les écritures d'abonnements et leur contre-passation automatique. La qualité des comptes s'en trouve améliorée et crée de la valeur ajoutée.
 
Avec les technologies à venir comme l'intelligence artificielle, la robotisation permettra d'automatiser plus encore le taux de lettrage et de faciliter le rapprochement de banque.
 
Un travail plus collaboratif, de moins en moins de ressaisie de données, le partage de documents en temps réel et des échanges à distance sont le futur du métier.
 
Tous ces éléments facilitent le travail du comptable au quotidien et les attentes des entreprises évoluent.
 
L'impact des ERP et des technologies sur les compétences des comptables
 
L'ERP n'a pas banalisé le métier de comptable. Il l'a simplement modifié. Une évolution similaire est à prévoir avec l'intelligence artificielle et la blockchain, qui devraient être intégrées dans la plupart des logiciels métiers dans quelques années.
 
Avec ces technologies, le comptable devra être capable de manipuler de grandes quantités de données, d'interpréter la donnée et de la rendre accessible. Cette interprétation passera parfois par le storytelling. C'est déjà le cas dans certains grands cabinets anglo-saxons. Il faut donc savoir communiquer avec les autres services de l'entreprise.
 
Le comptable devra également être capable d'automatiser un maximum de processus pour gagner en efficacité et aider à réduire les coûts.

 

Pour en savoir plus :