Santé - Sécurité

Les risques professionnels et le changement climatique

les_risques_professionnels_et_le_changement_climatique

Mégafeux, violents orages – notamment de grêle –, canicules et vagues de chaleur, inondations, etc. les événements climatiques extrêmes sont de plus en plus fréquents et de plus en plus intenses. Le coût des dégâts, humains comme financier, augmente également, y compris pour les entreprises dont la prévention doit s’adapter. D’autant que la tendance est à la poursuite et à l’intensification des ces phénomènes…

Risques des conditions climatiques extrêmes

Il est assez aisé de concevoir les conséquences directes d’épisodes extrêmes : incendies ou inondations menaçant les bâtiments, canicules nécessitant des aménagements pour les travailleurs, etc.

Mais le risque peut aussi provenir d’autres vulnérabilités, par exemple une qualité de l’air dégradée liée à des incendies ou déversements de produits chimiques d’autres établissements, panne d’électricité, d’eau ou du réseau de télécommunication, indisponibilité de salariés (ex. bloqués chez eux), rupture d’approvisionnements, etc. Ces conséquences indirectes liées aux événements climatiques extrêmes créent également des risques pour la conduite des activités et pour les salariés.

Le bon réflexe consiste donc à évaluer les risques directs et indirects pour chaque événement climatique extrême susceptible de se produire dans sa région (ex. le risque d’ouragans ou de montée de eaux dans certains département et collectivités d’outre-mer). Le résultat de cette évaluation des risques doit ensuite être portée dans le document unique.

Procédures d’anticipation et plans d’urgence

L’évaluation des risques permettra d’identifier les situations pour lesquelles l’entreprise et peu ou mal préparée et d’identifier les procédures de surveillance pour anticiper la survenue d’un événement climatique extrême et les procédures d’urgence à mettre en œuvre le cas échéant.

En complément, il est utile de sensibiliser les employés à ces risques et aux procédures d’urgence – et de réaliser si possible des tests de ces procédures, tant à visée de formation que de retour d’expérience pour améliorer celles-ci.

Enfin, le CSE pourrait être associé et consulté sur les mesures et actions spécifiques adoptées par l’entreprise pour faire face aux événements climatiques extrêmes qui ne manqueront pas de se matérialisée sous une forme ou sous une autre dans l’avenir.

 

Stéphan Pezé

Consultant-formateur Santé et Sécurité au travail

Formateur chez Lefebvre Dalloz

Auteur de « Les risques psychosociaux : 30 outils pour les détecter et les prévenir »,

Collection « Lire Agir » aux Editions Vuibert

https://www.vuibert.fr/ouvrage/9782311620955-les-risques-psychosociaux


Pour aller plus loin, découvrez notre formation

 

panorama_d_actualite_en_sante_securite_au_travail