• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
    • Performance individuelle et collective
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Actualités
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
  • Contactez-nous
  • Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Les directions financières face à la révolution digitale
Gestion-finance

Les directions financières face à la révolution digitale

Les métiers de la finance comptent parmi les plus impactés par la révolution digitale. Avec l’émergence de nouveaux outils, les prérogatives des directions financières sont en passe de se transformer radicalement.

Plus question de se cantonner à un rôle analytique, les directions financières se placent aujourd’hui au cœur des décisions stratégiques de l’entreprise. La fonction comptable est ainsi passée d’une organisation verticale à une logique de réseau. De fait, la robotisation et l’usage de l’intelligence artificielle induisent une réduction drastique du temps dédié à la production et à l’analyse des données. Les outils de RPA (Robotic Process Automation), les logiciels permettant la digitalisation des clôtures, sont passés d’un stade expérimental à une réalité. Les grandes organisations sont ainsi de plus en plus nombreuses à les utiliser au quotidien.

Une montée en gamme des équipes

Dans ce contexte, quels sont les rôles alloués aux directions financières ? Pour les professionnels du secteur, l’un des enjeux majeurs est à présent de maîtriser la qualité des données. Car, si les machines ont la possibilité de les traiter et de les ordonner, il s’agit de déterminer en amont les indicateurs à valeur ajoutée. C’est ainsi que de plus en plus d’organisations voient émerger des métiers développant des compétences en matière d’utilisation des technologies, d’analyse quantitative, prédictives et prescriptives. Les directions financières doivent s’inscrire dans une démarche transversale en lien constat avec les équipes métiers. Les « soft skills » (compétences relationnelles) sont ainsi de plus en plus recherchées.

 

  • gf
    Gestion-finance

    77 % des Français estiment avoir un niveau de connaissance moyen ou faible sur les questions financières. Tel est l’un des constats d’une enquête Audirep réalisée pour la Banque de France. Le degré de connaissance financière des Français est encore largement perfectible . Ainsi, près de 60 % des...

  • gf
    Gestion-finance
    | Par Nizar Saadane

    Tout comme l'Internet à ses débuts, la technologie blockchain est difficile à comprendre et à prédire, mais pourrait devenir omniprésente dans l'échange d’actifs (numériques et physiques) et d'informations.