• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Indemnité inflation : contexte et modalités de versement
Gestion-finance

Indemnité inflation : contexte et modalités de versement

Indemnité inflation

Le 24 novembre dernier, le Parlement a approuvé la mise en place d’une indemnité inflation de 100 euros. Cette aide de l’État vise à compenser la hausse des prix au sens large.

 

L’année 2021 est, partout dans le monde, celle du retour de l’inflation. Entre octobre 2020 et octobre 2021, les prix ont ainsi progressé de 2,6 % en France selon l’INSEE[1], un niveau très supérieur à celui de ces dernières années.

 

Plusieurs mesures contre la hausse des prix

En septembre, le gouvernement français avait déjà réagi à la hausse des prix de l’énergie. Les prix du gaz et de l’électricité ont ainsi été plafonnés pour les particuliers, puis le gouvernement a annoncé une bonification de 100 euros du chèque énergie versé aux 5,8 millions de foyers habituellement bénéficiaires de cette aide[2].

 

Face à un phénomène d’inflation plus généralisé, le Parlement a validé cette nouvelle aide de 100 euros, qui sera versée à environ 38 millions de Français dont les revenus sont inférieurs à 2 000 euros net par mois.

 

Comment bénéficier de cette prime ?

Pour les salariés, fonctionnaires, retraités et bénéficiaires d’allocations (y compris étudiants), cette aide sera automatiquement versée par les employeurs, par les organismes de retraite ou par la CAF en s’ajoutant au bulletin de salaire ou aux pensions et versements du mois de décembre 2021. L’appréciation du seuil de 2 000 euros net par mois se fera sur la période allant du 1er janvier 2021 au 31 octobre 2021 et tiendra compte du revenu net avant prélèvement de l’impôt à la source.

 

Les travailleurs indépendants bénéficieront quant à eux d’une prime versée directement par l’URSSAF et le seuil de 2 000 euros nets par mois sera calculé à partir des revenus 2020 déclarés à l’administration fiscale. Pour les indépendants relevant du régime micro-social, l’appréciation se fera à partir du chiffre d’affaires déclaré sur les trois premiers trimestres 2021.

 

L’aide pourra être versée en janvier 2022 au plus tard. La prime ne sera pas fiscalisée, et ne devra donc pas être intégrée au printemps prochain dans la déclaration de revenus 2021.

 

[1] « En octobre 2021, les prix à la consommation augmentent de 2,6 % sur un an », INSEE, 29/10/2021. URL : https://www.insee.fr/fr/statistiques/5760461

[2] « Chèque énergie : coup de pouce exceptionnel de 100 euros », Service-public, 16/09/2021. URL : https://www.service-public.fr/particuliers/actualites/A15168

Pour en savoir plus, découvrez nos formations

Pour aller plus loin, retrouvez toutes nos formations en gestion - finance !

  • Entreprises en difficulté
    Gestion-finance

    Portée par un contexte financier et fiscal très favorable (Prêt garanti par l’État, recours au chômage partiel, report des charges sociales), l’année 2021 a connu un niveau de faillites d’entreprises historiquement bas. Si, selon les données de la Banque de France, le premier semestre 2022 bénéficie...

  • Comment construire un budget de trésorerie
    Gestion-finance

    Le « budget de trésorerie » fait partie des outils prévisionnels de la comptabilité d’entreprise. Son rôle : lister les encaissements et décaissements futurs, soit pour vérifier que la trésorerie permettra de faire face à tout moment aux dépenses de l’entreprise, soit pour estimer le montant des...