• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
    • Performance individuelle et collective by Elegia
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Blog
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
  • Contactez-nous

Fiscaliste

Fiscaliste

Qu’est-ce qu’un fiscaliste ?

Essentiellement dans le secteur privé, le poste de fiscaliste varie en fonction de la taille de l’entreprise. Dans une grande société ou au sein d’une banque, il sera rattaché au Directeur juridique et fiscal, tandis que dans une PME il travaillera aux côtés de la direction générale. Il existe également des fiscalistes indépendants qui travaillent en cabinet. La complexification croissante des normes en matière de fiscalité à l’échelle nationale comme internationale a amené le métier de fiscaliste sur le devant de la scène. Le professionnel fiscaliste est ainsi en mesure de traiter des dossiers ardus, dans le cadre de fusion acquisition ou de restructurations juridico-comptables, par exemple.

 

Quelles sont les missions du fiscaliste ?

Spécialiste du droit et de la finance, le fiscaliste est avant tout un fin connaisseur des normes et de la législation fiscale en vigueur qu’il connaît par cœur. Par son conseil stratégique, il va aider l’entreprise à réduire ses impôts, tout en restant dans le cadre de la légalité. En plus de son expertise, son sens de l’éthique est irréprochable, car c’est lui qui permet d’éviter à l’entreprise un redressement fiscal. En outre, l’évolution constante de la réglementation fiscale nécessite un travail de veille permanent pour rester à jour. C’est pourquoi le fiscaliste surveille l'actualité légale et jurisprudentielle fiscale. Rigoureux, à l’aise avec les chiffres et organisé, il doit aussi cultiver des relations privilégiées avec ses différents interlocuteurs : l’administration fiscale, les services de l’entreprise et les professionnels de la finance.

 

Quel est le salaire moyen du fiscaliste ?

Le salaire moyen du fiscaliste s’échelonne de 32k à 68k bruts annuels.

 

Source : Glassdoor

 

Comment devenir fiscaliste ?

Un double diplôme est très apprécié des recruteurs, avec une double compétence en école de commerce (3 ans) et à l'université (master 2 en droit fiscal). Master dans une filière juridique ou comptable, Master en droit des affaires, droit fiscal, droit économie et gestion, sciences politiques, stratégie fiscale de l'entreprise, fiscalité internationale, etc.

Une expérience en cabinet d’avocat peut être appréciée.

 

Quelles sont ses perspectives d’évolution ?

Dans une grande structure avec un département fiscal important, il lui sera possible de se spécialiser dans des domaines tels que la fiscalité internationale ou la TVA. Il pourra aussi évoluer de manière verticale en devenant Directeur fiscal, ou se mettre à son compte en cabinet d’avocat.