• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Entreprises en difficulté : l’intérêt du diagnostic opérationnel indépendant
Gestion-finance

Entreprises en difficulté : l’intérêt du diagnostic opérationnel indépendant

Entreprises en difficulté

Portée par un contexte financier et fiscal très favorable (Prêt garanti par l’État, recours au chômage partiel, report des charges sociales), l’année 2021 a connu un niveau de faillites d’entreprises historiquement bas. Si, selon les données de la Banque de France, le premier semestre 2022 bénéficie toujours de cette accalmie[1], la fin de l’année devrait constater un regain de procédures collectives, souligne Affiches Parisiennes dans un article[2]. En prévision, il faut alors pouvoir distinguer les entreprises foncièrement profitables de celles qui ne le sont pas, ce que permet le diagnostic opérationnel indépendant.       

 

Le diagnostic financier classique est utile pour apprécier la santé financière de l’entreprise, et restructurer son bilan. Mais il demeure insuffisant pour sonder la performance opérationnelle d’une société, condition sine qua non de sa pérennité. Il convient donc de le compléter par un diagnostic opérationnel indépendant.

 

Optimiser la performance financière de l’entreprise

L’optimisation de la performance financière de l’entreprise rentre dans le champ d’application du diagnostic financier classique. Étape incontournable, il s’agit de comprendre comment l’activité et la rentabilité de l’entreprise évoluent grâce à l’analyse d’un ensemble de Key Performance Indicators (KPIs) financiers.

 

Parmi ces indicateurs clés, il est important d’être particulièrement vigilant aux points suivants : la trésorerie disponible et consolidée, la consommation nette de cash, le BFR, les encaissements et créances clients, la dette fournisseurs, le niveau de stock, et les dettes hors exploitation.

 

Sur le plus long terme, l’entreprise doit cependant être en mesure d’optimiser ses processus opérationnels de manière à pérenniser son activité.

 

Optimiser la performance opérationnelle de l’entreprise

L’entreprise faisant face à des difficultés structurelles doit pouvoir optimiser sa performance opérationnelle. C’est tout l’enjeu du diagnostic opérationnel indépendant, qui permet de mesurer la profitabilité réelle des différentes lignes de métier.

 

Pour ce faire, un audit est généralement mis en place à plusieurs niveaux : supply chain, humain, organisation, et stratégique.

 

Le levier de la supply chain (coûts de production, achats, logistique, stocks) est souvent critique pour les industriels. Des gains récurrents et significatifs peuvent en résulter - baisse des dépenses externes, baisse du coût des stocks, etc.

 

Toutefois, cela n’est possible que si l’entreprise est elle-même capable de se transformer, en même temps que ses processus opérationnels. D’où l’intérêt, pour le dirigeant, de ne pas limiter le diagnostic à la supply chain et aux questions stratégiques, mais de l’appliquer aussi à l’humain et à l’organisation.  

 

[2] « Fin du sursis pour les entreprises, la France se dirige-t-elle vers des faillites en cascade ? », Affiches Parisiennes, 04/05/2022. URL : https://www.affiches-parisiennes.com/fin-du-sursis-pour-les-entreprises-la-france-se-dirige-t-elle-vers-des-faillites-en-cascade-107793.html.

  • Comment construire un budget de trésorerie
    Gestion-finance

    Le « budget de trésorerie » fait partie des outils prévisionnels de la comptabilité d’entreprise. Son rôle : lister les encaissements et décaissements futurs, soit pour vérifier que la trésorerie permettra de faire face à tout moment aux dépenses de l’entreprise, soit pour estimer le montant des...

  • Évaluer la performance d’une entreprise
    Gestion-finance

    Pour piloter de façon optimale son activité et prendre les décisions adéquates, il est important d’évaluer la performance de son entreprise et de maîtriser le calcul des coûts de revient. Clément Gayot, Chief Financial Officer chez FAAS, décrypte ces deux notions et les enjeux qui y sont liés...