• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Déconfinement : les missions de la médecine du travail
Droit social-GRH

Déconfinement : les missions de la médecine du travail

Les ministères du travail et de l'agriculture ont publié le 16 juillet 2020 une nouvelle instruction relative aux missions et au fonctionnement des services de santé au travail dans le cadre du déconfinement.

 

Cette nouvelle instruction détaille les missions prioritaires et les modalités de fonctionnement des services de santé au travail (SST) dans le cadre de la phase 3 du déconfinement qui a débuté le 22 juin 2020.

 

Dans le contexte du déconfinement où une certaine vigilance doit l’emporter, les SST doivent :

  • accompagner et conseiller les employeurs et les salariés, avec un relai des messages de prévention et des règles fixées par le protocole de déconfinement ainsi qu’un accompagnement à l’évaluation des risques ;
  • contribuer à endiguer l’épidémie de covid-19 en participant au dépistage des personnes susceptibles d’être infectées, notamment dans le cadre de la stratégie interministérielle de contact-tracing (le contact-tracing est une stratégie de détection des cas, d’identification des personnes contacts et d’isolement des cas et des contacts à risque reposant sur les professionnels de santé : médecine de ville et établissements de santé, assurance maladie et les agences régionales de santé) ou des dépistages préventifs organisés par les ARS (Agence Régionale de Santé), et en prescrivant des arrêts de travail jusqu’à la fin du dispositif temporaire qui le permet ;
  • participer à la prévention de la désinsertion professionnelle des salariés, dont certains avaient pu être fragilisés par la période de confinement ou par les difficultés économiques frappant certaines entreprises ;
  • assurer le suivi individuel de l’état de santé des salariés, dans la mesure où les visites qui peuvent faire l’objet d’un report dans le cadre de la crise sanitaire doivent être réalisées avant le 31 décembre 2020.

 

Le télétravail n’étant plus la norme générale depuis le 24 juin mais une solution à privilégier dans le cadre d’un retour progressif à une activité en présentiel, de nombreuses entreprises ont favorisé une reprise de leur activité en présentiel. C’est pourquoi les SST doivent privilégier la reprise des actions en milieu de travail sur site ainsi que le suivi de l’état de santé des salariés dans leurs locaux, dans le respect des gestes barrières.

 

Auteur : Mathieu Lajoinie

 

En savoir plus :

 

  • conge_de_proche_aidant_de_nouveaux_beneficiaires_depuis_le_1er_juillet_2022
    Droit social-GRH

    Un décret n° 2022-1037 du 22 juillet 2022 relatif au congé de proche aidant et à l'allocation journalière du proche aidant est venu compléter la liste des bénéficiaires de cette prestation. Congé de proche aidant : quelles conditions ? Selon l’article L. 3142-16 du Code du travail, les salariés ont...

  • Président du CSE
    Droit social-GRH

    Selon l’article L. 2315-23 du Code du travail, l’employeur, ou son représentant, préside le comité social et économique (CSE) des entreprises de plus de 50 salariés. Pour mener à bien cette mission, le président du CSE doit piloter la préparation, l’animation et le suivi des réunions du comité. Le...