Compliance, audit et risques

Contrôle interne et compliance

Contrôle interne et compliance

Assurer la sécurité d’une entreprise, c’est accompagner sa pérennité. Dans ce contexte, le contrôle interne est une entité hautement stratégique. Sa mission : s’attacher au respect des réglementations et à la maîtrise des risques.

Selon la définition livrée par le COSO (Committee of Sponsoring Organizations of the Treadway Commission), les missions qui incombent au contrôle interne sont au nombre de trois :

  • la réalisation et l’optimisation des opérations,
  • le suivi de la fiabilité des informations financières,
  • la veille au respect des lois et réglementations en vigueur. 

Dispositif propre à chaque entreprise, le contrôle interne est un processus mis en œuvre par le conseil d’administration, les dirigeants et le personnel. Avec la multiplication et l’accélération de l’occurrence de risques, le contrôle interne a pris une place grandissante au sein des entreprises au cours des dernières années.

La loi Sapin 2, entrée en application mi-2017, oblige les grandes entreprises (100 millions d’euros de chiffre d’affaires et plus de 500 collaborateurs) à disposer d’une cartographie des risques, d’un code de conduite, ainsi que d’une évaluation des clients et fournisseurs. Loin d’être un process ascendant, le contrôle interne est en lien constant avec les collaborateurs de l’entreprises et le management afin que chaque salarié soit impliqué et responsabilisé. Toute situation paraissant anormale doit pouvoir être partagée avec le management. La loi Sapin 2 stipule d’ailleurs que les collaborateurs des grandes entreprises doivent être formés sur les sujets risques.

 

Pour en savoir plus :

 

Et pour aller plus loin, découvrez toutes nos formations en audit opérationnel et contrôle interne !