• Toutes nos formations
    • Fiscalité
    • Patrimoine
    • Immobilier
    • Comptabilité
    • Consolidation-Normes IFRS
    • Compliance, audit et risques
    • Gestion-Finance
    • Paie
    • Droit social-GRH
    • Droit des affaires
    • Banque-Assurance
    • Performance individuelle et collective
  • Francis Lefebvre formation
    • L'entreprise
    • Nos valeurs
    • Nos équipes
    • Nos 6 engagements clients
    • Nos clients
  • Pédagogie
    • Notre expertise pédagogique
    • Nos intervenants
    • Innovations
    • Notre offre de formation
    • Nos homologations
    • Nos partenaires
  • Blog
    • Toutes nos actualités
    • Évènements
  • Infos pratiques
    • Comment vous inscrire
    • FAQ
    • Nos centres de formations
    • Plan d'accès
    • Étapes-clés de votre formation
  • Contactez-nous
Comptabilité

Comment la technologie transforme le métier de comptable ? (LIVRE BLANC)

Au cours des quinze dernières années, nous avons vécu plus d'évolutions technologiques et d'innovations de rupture qu'au cours des cinquante années précédentes. En quelques minutes depuis un smartphone, il est à présent possible de faire le travail que faisait le salarié d'un service comptable en plusieurs heures avec les méthodes traditionnelles.

Les technologies qui s'imposent dans les services comptables :

  • Les applications mobiles et la reconnaissance de caractères : la gestion des achats et des notes de frais est deux secteurs très consommateurs de ressources qui impactent directement la trésorerie de toute organisation. Du temps humain qui, finalement, n'apporte que peu de valeur ajoutée. Vérifier, contrôler, pointer, rapprocher et intégrer des données financières prennent du temps qui pourrait être alloué à d'autres tâches. À la place de ce travail chronophage, de nouvelles applications transforment les usages grâce à la technologie adaptée à la mobilité.

 

  • L'automatisation : son principe consiste à déléguer à un programme informatique un travail redondant, avec une création de valeur très limitée et aux processus bien encadrés. Une étude de l'université d'Oxford réalisée en 2013 indiquait déjà que le métier de comptable faisait partie de ceux les plus susceptibles d'être automatisés et digitalisés dans les années futures, avec une probabilité de 94%. La question n'est donc pas de savoir comment l'éviter ou retarder l'échéance, mais comment l'embrasser pour mieux anticiper le futur.

 

  • La blockchain : c'est une technologie complexe qui est indispensable au fonctionnement des crypto-monnaies, comme le bitcoin. Mais ce n'est qu'une partie de son potentiel. Au-delà des monnaies virtuelles, la blockchain vise à se passer des tiers de confiance et des intermédiaires, comme les avocats, les notaires et même les banques ou les assurances. Pour la comptabilité, la blockchain réduit le coût et le temps nécessaire à la saisie et au contrôle des données comptables, tout en garantissant la sécurité des informations et leur véracité. Demain, rien ne pourrait empêcher une entreprise d'utiliser la blockchain pour que toutes les transactions comptables soient enregistrées et réglées sans intermédiaire.

 

  • L'intelligence artificielle : confier votre travail à un ordinateur intelligent, rêve ou cauchemar ? C'est pourtant ce qui pourrait se passer dans les prochaines 5 à 10 années. Pour un comptable dans un cabinet, cela signifie s'appuyer sur un réseau d'intelligences artificielles qui seraient capables de dialoguer avec celles du client pour non seulement effectuer la tenue comptable, mais également faire le travail d'audit, de contrôle et de certification. Ce n'est d'ailleurs pas une surprise si tous les grands cabinets de conseils surveillent les évolutions de l'IA avec beaucoup d'attention, compte tenu des bouleversements qu'elle pourrait induire sur le marché du travail.

En savoir plus :