• Accueil
  • Actualités
  • Veille
  • Adoption définitive de la loi « Macron »: ce qui change pour les RH
Droit social-GRH

Adoption définitive de la loi « Macron »: ce qui change pour les RH

La loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques dite loi « Macron » a définitivement été adoptée le 10 juillet 2015 après un passage en force remarqué avec pas moins de trois recours du Gouvernement à l’article 49-3 de la Constitution.

Certaines dispositions ont fait l’objet d’une saisine du Conseil constitutionnel le 15 juillet dernier. Le Conseil constitutionnel a rendu sa décision le 5 août 2015 (Décision n°2015-715 DC). Il a censuré pas moins de 18 articles au motif qu’ils avaient été introduits irrégulièrement, sous forme d’amendements, dans le texte de loi (cavaliers législatifs).

Le titre III de la loi intitulé « Travailler » vient modifier comme prévu et de façon conséquente le Code du travail notamment en matière de licenciement économique, de conditions de travail du dimanche et en soirée, de procédure prud’homale et de représentants du personnel.
 
En revanche, le plafonnement des indemnités de licenciement abusif, mesure phare du projet de loi, a été remise en cause en partie par la décision du Conseil constitutionnel et devra donner lieu à une adaptation du dispositif par le gouvernement.
 
Retrouvez les principales mesures sociales qui impactent votre quotidien RH dans nos brèves.
 
 
Si vous souhaitez suivre la mise en place des différents dispositifs de cette loi au cours des mois à venir, nous vous proposons plusieurs rendez-vous d’actualité tout au cours de l’année :

 


Pour aller plus loin :


Egalement sur la loi « Macron » :

  • conge_de_proche_aidant_de_nouveaux_beneficiaires_depuis_le_1er_juillet_2022
    Droit social-GRH

    Un décret n° 2022-1037 du 22 juillet 2022 relatif au congé de proche aidant et à l'allocation journalière du proche aidant est venu compléter la liste des bénéficiaires de cette prestation. Congé de proche aidant : quelles conditions ? Selon l’article L. 3142-16 du Code du travail, les salariés ont...

  • Président du CSE
    Droit social-GRH

    Selon l’article L. 2315-23 du Code du travail, l’employeur, ou son représentant, préside le comité social et économique (CSE) des entreprises de plus de 50 salariés. Pour mener à bien cette mission, le président du CSE doit piloter la préparation, l’animation et le suivi des réunions du comité. Le...